Quel est le prix de pose d’un parquet ?

    Jetsols, votre spécialiste de la vente et de la pose de parquet vous propose d’obtenir un devis estimatif en ligne gratuitement.

      combien coûte le prix de la pose d'un parquet

      Quel est le prix de pose d’un parquet ?

      Le choix d’un revêtement de sol est une étape cruciale dans la rénovation ou l’aménagement d’un espace. Parmi les options disponibles, le parquet se distingue par son élégance intemporelle et sa capacité à apporter chaleur et sophistication à n’importe quelle pièce. Mais quel est le prix de pose d’un parquet ? Cet article complet vous guide à travers tous les aspects à considérer pour estimer le coût de la pose de votre parquet.

      Les différents types de parquets et leur coût

      Parquet massif : l’authenticité à un prix

      Le parquet massif est constitué d’une seule essence de bois. Chaque lame est taillée directement dans le bois, ce qui lui confère une robustesse et une durabilité incomparables. Le prix de ce type de parquet dépend largement de l’essence de bois choisie.

      • Chêne : Le chêne est une option très populaire en raison de sa résistance et de sa beauté naturelle. Le prix du parquet en chêne massif varie généralement entre 50 et 150 euros par mètre carré.
      • Hêtre : Un peu moins cher que le chêne, le parquet en hêtre coûte entre 40 et 100 euros par mètre carré.
      • Exotiques : Les bois exotiques comme le teck ou le merbau peuvent coûter entre 80 et 200 euros par mètre carré en raison de leur rareté et de leur résistance accrue à l’humidité.

      Parquet contrecollé : un compromis entre qualité et prix

      Le parquet contrecollé, ou flottant, est constitué de plusieurs couches de bois. La couche supérieure, appelée parement, est en bois noble, tandis que les couches inférieures sont en contreplaqué ou en bois composite. Ce type de parquet offre un bon compromis entre l’esthétique du parquet massif et un coût plus abordable.

      • Entrée de gamme : Entre 20 et 50 euros par mètre carré.
      • Moyenne gamme : Entre 50 et 100 euros par mètre carré.
      • Haut de gamme : Entre 100 et 150 euros par mètre carré.

      Parquet stratifié : l’option économique

      Le parquet stratifié n’est pas vraiment du bois mais une imitation de bois sur une base de fibre de bois haute densité (HDF). C’est une alternative économique et facile à installer.

      • Entrée de gamme : À partir de 10 euros par mètre carré.
      • Moyenne gamme : Entre 20 et 30 euros par mètre carré.
      • Haut de gamme : Entre 30 et 50 euros par mètre carré.

      Les coûts de préparation et d’installation

      Préparation du sol

      Avant de poser un parquet, il est essentiel de préparer correctement le sol. Cette préparation peut inclure plusieurs étapes :

      • Niveler le sol : Si le sol est inégal, il faudra peut-être le niveler avec une chape de ragréage. Le coût d’une chape de ragréage varie entre 10 et 30 euros par mètre carré.
      • Isolation phonique : Dans certains cas, il peut être nécessaire d’ajouter une sous-couche isolante pour améliorer l’isolation phonique. Les sous-couches coûtent généralement entre 2 et 10 euros par mètre carré.
      • Pose d’un film pare-vapeur : Indispensable pour les parquets posés sur des sols en béton ou dans des pièces humides, le coût d’un film pare-vapeur est d’environ 1 à 5 euros par mètre carré.

      Installation du parquet

      Le coût de la pose du parquet dépend du type de pose choisi :

      • Pose clouée : Traditionnellement utilisée pour les parquets massifs, cette méthode nécessite des lambourdes sur lesquelles le parquet est cloué. Le coût de la pose clouée est d’environ 40 à 60 euros par mètre carré.
      • Pose collée : Utilisée pour les parquets massifs et contrecollés, cette méthode offre une grande stabilité. Le prix de la pose collée varie entre 25 et 45 euros par mètre carré.
      • Pose flottante : La méthode la plus rapide et la moins chère, souvent utilisée pour les parquets stratifiés et contrecollés. Le coût de la pose flottante est d’environ 15 à 30 euros par mètre carré.

      Facteurs influençant le coût total de la pose d’un parquet

      Surface à couvrir

      La taille de la surface à couvrir est évidemment un facteur déterminant dans le coût total. Plus la surface est grande, plus le coût total sera élevé, bien que le prix au mètre carré puisse diminuer légèrement pour les grandes surfaces grâce aux économies d’échelle.

      Complexité de la pièce

      Les pièces avec des formes irrégulières, des angles complexes ou des obstacles (comme des cheminées) peuvent nécessiter plus de temps et de compétences pour la pose du parquet, augmentant ainsi les coûts.

      Qualité des matériaux

      Le choix de matériaux de haute qualité, que ce soit pour le parquet lui-même ou pour les produits de finition et les sous-couches, augmentera évidemment le coût total du projet.

      Finition du parquet

      La finition du parquet peut également influencer le coût total. Voici quelques options courantes :

      • Parquet brut : Nécessite un ponçage et une finition après la pose, ce qui peut augmenter le coût global de 20 à 40 euros par mètre carré.
      • Parquet verni : Prêt à l’emploi après la pose, le vernis offre une protection durable. Les coûts supplémentaires pour le vernis sont généralement inclus dans le prix du parquet.
      • Parquet huilé : Nécessite un entretien régulier, mais offre une belle finition mate et naturelle. Le coût de l’huile peut varier entre 5 et 15 euros par mètre carré.

      Les coûts annexes et imprévus

      Enlèvement de l’ancien revêtement

      Si vous remplacez un ancien revêtement de sol, il faudra peut-être prévoir des coûts pour son enlèvement et son évacuation. Ce coût peut varier entre 5 et 20 euros par mètre carré.

      Plinthes et barres de seuil

      Les plinthes et les barres de seuil sont des éléments essentiels pour une finition soignée. Le coût des plinthes varie entre 5 et 20 euros par mètre linéaire, tandis que les barres de seuil coûtent généralement entre 10 et 50 euros chacune, en fonction du matériau et de la qualité.

      Entretien et réparation

      L’entretien régulier du parquet, notamment pour les parquets huilés ou vernis, peut également générer des coûts supplémentaires. De plus, les éventuelles réparations en cas de dommages peuvent s’avérer coûteuses, surtout pour les parquets massifs.

      Choisir un professionnel : critères et coût

      Qualifications et expérience

      Il est essentiel de choisir un artisan qualifié et expérimenté pour garantir une pose de parquet de qualité. Un professionnel qualifié pourra vous conseiller sur le choix des matériaux et des techniques de pose les plus adaptés à votre projet.

      Devis détaillé

      Avant de choisir un artisan, demandez plusieurs devis détaillés. Assurez-vous que chaque devis inclut :

      • Le coût des matériaux : Parquet, sous-couche, plinthes, etc.
      • Le coût de la main-d’œuvre : Pose, préparation du sol, finition.
      • Les frais annexes : Enlèvement de l’ancien revêtement, évacuation des déchets.

      Assurance et garantie

      Vérifiez que l’artisan dispose d’une assurance responsabilité civile professionnelle et demandez des informations sur les garanties offertes pour la pose du parquet.

      Prix moyen d’un professionnel

      Le tarif horaire d’un poseur de parquet professionnel varie généralement entre 30 et 50 euros de l’heure. Pour la pose de parquet, les artisans facturent souvent au mètre carré, avec un coût moyen de 25 à 50 euros par mètre carré selon la complexité du projet et le type de pose.

      Conseils pour optimiser le coût de la pose d’un parquet

      Acheter le parquet en promotion

      Surveillez les promotions et les soldes chez les fournisseurs de parquet. Vous pouvez souvent trouver des parquets de qualité à des prix réduits pendant les périodes de soldes.

      Comparer plusieurs devis

      Demandez des devis à plusieurs artisans pour comparer les prix et les services proposés. N’hésitez pas à négocier pour obtenir le meilleur prix possible.

      Participer à la préparation

      Si vous avez des compétences en bricolage, vous pouvez réduire les coûts en participant à certaines étapes de préparation, comme l’enlèvement de l’ancien revêtement ou la pose de la sous-couche.

      Choisir une pose flottante

      La pose flottante est généralement la méthode la moins chère et la plus rapide, particulièrement adaptée aux parquets stratifiés et contrecollés.

      Conclusion

      Le coût de la pose d’un parquet dépend de nombreux facteurs, y compris le type de parquet, la méthode de pose, la préparation du sol et les finitions. En planifiant soigneusement et en choisissant des matériaux et des artisans de qualité, vous pouvez optimiser les coûts et garantir un résultat durable et esthétique. Que vous optiez pour un parquet massif, contrecollé ou stratifié, un beau parquet transformera votre espace en lui apportant chaleur et élégance.